Duo avec Vincent Planès

4 mains & 2 pianos

BACH/KURTAG: Transcriptions de chorals et Pièces originales pour 4 mains et 2 pianos.

 

Parallèlement aux Játékok, véritables carnets intimes pianistiques, György Kurtág a transcrit pour piano à quatre mains ou deux pianos de nombreux chorals de Jean-Sébastien Bach. Juxtaposer les pièces originales et les transcriptions du compositeur hongrois, c’est inciter à une écoute intérieure où disparaît toute référence temporelle et stylistique.

Une alternance qui interroge l’universel…et l’infini du geste créateur.

STRAVINSKY: Le Sacre du Printemps

DEBUSSY: En blanc et noir

BUSONI: Fantasia Contrappuntistica

Enregistrement sur un Pleyel à double clavier de 1929 du Musée de la Musique 

 

Dans cette décennie cruciale (1910-1920) où les voies de la modernité semblent ouvertes, ces trois compositeurs s’engagent radicalement dans différentes voies: rupture ouverte et brutale dans le cas de Stravinsky qui se tourne vers le folklore russe, échappée toute en finesse par l’imagination (mais non moins scandaleuse) pour Debussy, et fusion des langages du passé dans un idiome nouveau, presque expérimental, pour Busoni.

La complicité musicale des deux pianistes Jean-Sébastien Dureau et Vincent Planès est née de leur rencontre en 1999 à Bloomington, Indiana University, alors qu’ils étaient respectivement élèves de Gyögy Sebök et de Menahem Pressler.

Ils ont fondé en 2005 le Festival de Musique de Chambre du Larzac qui accueille tous les étés des musiciens venus du monde entier pour une résidence et une série concerts de musique de chambre. Assurant ensemble la direction artistique de ces rencontres atypiques, ils ont également choisi de se produire en duo à quatre mains ou à deux pianos dans des programmes caractéristiques de leur recherche commune, reflétant leur envie d’éclairer singulièrement les différentes époques du répertoire.

Cette démarche les a conduits à être régulièrement invités sur France Musique pour interpréter et commenter les répertoires qu’ils défendent et à se produire sur des scènes comme le Festival Musica de Strasbourg, le Muziekgebouw d’Amsterdam ou encore la Cité de la Musique à Paris. Ils ont eu la joie de travailler avec des compositeurs tels que György Kurtág ou Peter Eötvös.

Dans le prolongement du Festival de Musique de Chambre du Larzac, ils ont créé l’ensemble « Les Musiciens de la Falaise » qui a pour vocation de faire vivre certains des projets initiés au Festival en dehors de la période estivale.

Leur premier disque, « Play with infinity », consacré aux œuvres de Kurtág et à ses transcriptions de Bach est sorti en 2011 pour le label Hortus; leur deuxième opus réunissant « Le sacre du Printemps » de Stravinsky, la « Fantasia Contrappuntistica » de Busoni et « En blanc et noir » de Debussy, enregistré sur le Pleyel à double clavier du Musée de la Cité de la Musique a reçu un accueil enthousiaste de la presse musicale (ffffde Télérama…).

Ils ont joué près d’une quarantaine de fois le spectacle « Sacré printemps », concert théâtral écrit par Nathalie Fillion sur la création du Sacre du Printemps, commandé par Radio France à l’occasion du centenaire de l’œuvre.

© 2020 by  JSD

  • w-facebook
  • w-youtube